Comment fonctionne un climatiseur réversible ?

Un climatiseur réversible a comme fonction de pouvoir changer la température d’une pièce, soit la baisser, ou bien au contraire l’augmenter, il réunit ainsi deux fonctions ce qui est utile donc autant en hiver qu’en été.

Cette capacité à souffler de l’air froid ou chaud résulte d’un mécanisme relativement complexe, c’est ce que nous allons tenter de vous expliquer tout en vulgarisant les informations.

Comment un climatiseur génère t’il du froid ?

Pour mieux comprendre le principe de fonctionnement d’un climatiseur, nous pouvons le comparer à celui d’un réfrigérateur :

Pour résumer, l’air ambiant de votre appartement qui est chaud est extrait à l’extérieur et remplacé par un air plus frais, ceci grâce au gaz réfrigérant (r32) qui est la clé de voûte du système.

Voici les différents composants d’une clim et leur mode de fonctionnement :

  • Le compresseur, la plupart du temps inverter, est une pièce centrale, il permet d’augmenter le pression et le température du gaz.
  • L’échangeur évaporateur permet de mettre en contact le gaz froid avec l’air et ainsi a comme action de le refroidir.
  • L’échangeur condenseur qui lui a pour rôle de récupérer la chaleur transmise par le gaz au contact de l’air chaud de le pièce.

Désolé pour ce concentré d’informations techniques qui paraissent barbares au premier abord, mais elles permettent de mieux comprendre pour celles et ceux qui le désirent le fonctionnement véritable d’une climatisation réversible.

Comment ce même climatiseur peut-il produire du chauffage ?

En fait le fonctionnement d’un climatiseur réversible est presque le même à quelque chose près que celui du climatiseur classique ; grâce à ses différents échangeurs et son compresseur, le climatiseur réversible va cette fois-ci puiser de la chaleur, des calories dans l’air extérieur afin de réintroduire cette chaleur dans votre appartement, et ainsi vous chauffer à moindre coût.

Il existe deux types de technologies concernant ces climatiseur, celui à vitesse fixe appelé encore dans le jargon frigoriste « tout ou rien », et puis le système inverter.

Le compresseur à vitesse fixe va se mettre en route pour atteindre la température de consigne et dès que la pièce sera mise en température, l’appareil va s’arrêter de fonctionner ; il se mettra en route de nouveau dès que la température de la pièce sera différente de la température demandée. Il en résultera un inconfort thermique puisque vous aurez inévitablement des fluctuations thermiques tout au long de la journée, et également des surconsommations d’énergie puisque la pompe à chaleur travaillera tout le temps à plein régime.

A contrario, une climatisation réversible avec un système inverter ne s’arrêtera jamais de fonctionner, même quand la température sera atteinte ; le compresseur se mettra alors en petite vitesse et ne consommera plus beaucoup d’énergie, avec un confort thermique de qualité, sans baisse ou hausse de température.

Ce système est donc à préconiser lors de l’achat d’une climatisation réversible car il est moins énergivore et sera plus agréable à l’usage.

Qu’est-ce que le SCOP d’un climatiseur ?

Si vous vous êtes renseigné car vous pensez à installer une climatisation réversible chez vous, vous avez du certainement lire en parcourant les diverses caractéristiques techniques des appareils des informations concernant le SCOP ou SEER ; ce sont en gros des coefficients de puissance qui permettent de comprendre et calculer rapidement quelle sera la puissance générée en watts de l’appareil et pour quelle consommation.

Pour faire simple, un climatiseur réversible de 10 kW affiche par exemple un SCOP de 4,32, cela veut donc dire que cet appareil fournira 10kW en ne consommant réellement que 2,3kW !! vous pouvez donc chauffer confortablement une maison de 100m2 en ne consommant à peine qu’un peu plus de 2000 watts, ce qui est évidemment très intéressant d’un point de vue énergétique.

Quelle PAC réversible doit-on choisir ?

Il y a différents type de climatiseurs split réversibles disponibles sur le marché, nous allons voir ensemble de quoi il s’agit et comment faire le bon choix.

Un seul élément : le système monosplit

Pas très compliqué, le climatiseur mono-split  n’est composé que d’une unité extérieure et d’une seule unité intérieure, un mural ou une console, permet de refroidir ou bien de chauffer une seule pièce, pratique pour un studio ou petit appartement.

L’installation est facilitée car il n’y a quel qu’un seul élément, le prix est également souvent très abordable.

Plusieurs éléments : système multisplits

Ce système est bien évidemment conçu pour traiter des pièces bien plus grandes ou des pièces différentes, il existe avec différentes configurations, du bi-splits (2 splits) au pentasplits (5 éléments), il vous permettra de refroidir ou chauffer plusieurs pièces en même temps ; il vous sera possible d’avoir une température de consigne différente dans chaque pièce.

Il est à noter qu’il est impossible de demander du chauffage dans une pièce et du froid dans une autre, il n’y a qu’un seul compresseur extérieur et celui-ci ne peut remplit qu’une seule fonction à la fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.